Deux lauréats / AAP AMMi et la FMR

La Fondation Maladies Rares et l’association AMMi ont lancé conjointement un appel à projets sur le gène MTFMT et le syndrome de Leigh. Deux projets ont été sélectionnés pour financement parmi les projets lauréats.

Les maladies mitochondriales sont des troubles musculaires et neurodégénératifs causés par des mutations de l’ADN nucléaire (nDNA) ou mitochondrial (mtDNA), dont la plupart n’ont pas de traitement efficace. L’une des manifestations cliniques les plus graves des maladies mitochondriales est le syndrome de Leigh (LS). Ce syndrome est une maladie neurologique grave, progressive, caractérisée par des lésions nécrosantes dans le cerveau. Il est causé par des variants dans de nombreux gènes, dont MTFMT. MTFMT code la méthionyl-ARNt formyltransférase mt, nécessaire à une initiation efficace de la traduction des ARNm mt. De fait, les variants et la délétion de MTFMT affectent la synthèse des sous-unités des complexes respiratoires codées par la mt, ainsi que l’assemblage de chaque complexe et des super-complexes, entrainant une baisse de la phosphorylation oxydative.

L’équipe du Dr Lenaers (Angers – France) propose de tester sur des fibroblastes de patients présentant des variants bi-alléliques dans MTFMT, trois approches différentes ayant chacune un rationnel suffisamment fort pour émettre l’hypothèse qu’elles puissent, par des voies différentes, améliorer la physiologie mitochondriale, éventuellement d’une manière complémentaire. Les trois composés seront testés individuellement ou en combinaison, sur la physiologie mitochondriale.

L’équipe du Pr Prigione (Düsseldorf – Allemagne) propose d’évaluer l’efficacité thérapeutique d’autres traitements disponibles dans des neurones induits dérivés de patients porteurs de mutations MTFMT et d’étudier les effets de ces traitements sur les altérations physiopathologiques présentes dans les cellules mutantes.

Laura Benkemoun

Responsable régionale Est & Conseillère recherche auprès des associations

01 58 14 22 81