Ensemble, trouvons des traitements !
Nous suivre
Faire un don
Nous contacter
Haut

Une nouvelle technologie pour traiter le glioblastome

Retour
Maladies rares

La Fondation Maladies Rares s’associe à la SATT Nord pour féliciter la création de la start-up Hemerion, portée par le Dr Maximilien Vermandel. Les technologies développées par Hemerion, qui font l’objet d’un transfert, sont issues du laboratoire OncoThAI (UMR U1189 – Inserm – CHU de Lille – Université de Lille).

Hemerion développe des thérapies innovantes du cancer qui allient biotechnologie, photonique et médecine. Aujourd’hui, ses premiers développements ciblent le traitement d’un cancer rare très agressif et récidivant : le glioblastome de haut grade.

L’innovation portée par Hemerion s’appuie sur l’association d’un agent photosensibilisateur et d’une lumière laser qui permet une destruction des cellules cancéreuses dans des zones du cerveau inaccessibles à la chirurgie. Les resultats d’une première étude clinique, qui vise à valider la faisabilité et recueillir des premiers indicateurs d’efficacité, sont d’ores et déjà en cours d’analyse.

Le projet scientifique que porte aujourd’hui Hemerion a été un des premiers projets lauréats de l’appel à manifestation d’intérêt conjoint maladies rares organisé par la Fondation Maladies Rares et la SATT Nord en 2018. Hemerion est également lauréat dans la catégorie ‘technologies médicales’ du concours d’innovation I-Lab* 2020.

Pour aller plus loin : The innovative therapies that could break the brain-cancer stalemate. Nature 561, S59-S61 (2018).

https://www.hemerion.com/

*Le concours i-Lab valorise les résultats de la recherche française à travers la création d’entreprises de technologies innovantes. Il est organisé chaque année  par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation en partenariat avec Bpifrance.

  • Maladies rares 22.06.2021

    DIU Essais thérapeutiques maladies rares 2021-2022

    Ce nouveau DIU a pour...
    En savoir plus
  • La recherche 15.06.2021

    Simons foundation supports iPSC’s derivation for rare diseases and particularly MED13L patients

    If you are interested,...
    En savoir plus