Ensemble, trouvons des traitements !
Nous suivre
Faire un don
Nous contacter
Haut

Mme Laura Benkemoun, Conseillère recherche auprès des associations

Retour
La Fondation

Nous vous proposons de découvrir Mme Laura Benkemoun, qui remplace Mme Lyne Valentino depuis le 01 janvier 2021, en tant que Conseillère recherche auprès des associations. Laura est notre Responsable régionale Est depuis 7 ans. Elle cumule désormais deux belles missions au sein de la Fondation.

 

  • Depuis quand êtes-vous la Fondation ?

J’ai rejoint la Fondation en 2014, en tant que responsable régionale Est et co-responsable des programmes en SHS, après 10 ans dans les laboratoires de recherche académique et un engagement de longue date en faveur des maladies rares. Toute jeune j’ai été choquée de réaliser que notre société laissait sur le bord de la route certains d’entre nous au prétexte que leur maladie n’était pas assez fréquente. J’ai choisi d’œuvrer à mieux comprendre les bases de certaines maladies rares en tant que chercheur en génétique puis, la vie étant parfois bien faite, j’ai eu la chance de pouvoir rejoindre la Fondation.

  • Pourquoi avez-vous accepté cette nouvelle fonction ? Quelles sont vos motivations ?

Mon expérience de chercheur académique m’a convaincue de la nécessité d’un dialogue entre les chercheurs et la société civile, tout particulièrement avec ceux qui bénéficieraient directement des résultats de la recherche. Mais ce dialogue nécessite de la vulgarisation, du liant, des espaces pour interagir ensemble, des ressources pour mieux se comprendre et donc mieux échanger. C’est exactement le rôle de la Fondation : être un connecteur entre toutes les parties prenantes de la recherche. Après 7 ans à la Fondation, cette nouvelle casquette de conseiller recherche auprès des associations est une évolution naturelle de ma mission de responsable régionale auprès des chercheurs et de co-responsable des programmes en Sciences Humaines et Sociales. J’accompagne les chercheurs de mon territoire pour trouver les ressources dont ils ont besoin dans le développement de leurs recherches et je vais accompagner les associations de patients à participer activement à ces développements.

  • Le poste va-t-il évoluer ? Quels sont vos objectifs ?

Il est encore un peu tôt pour le dire. Lyne a fait un merveilleux travail et j’aurais à cœur de faire aussi bien qu’elle pour apporter une réponse adaptée aux besoins des associations qui souhaitent s’investir dans le continuum de la recherche. Beaucoup de pistes se dégagent pour faciliter ce dialogue entre la recherche et les associations, une réflexion est en cours avec l’Alliance Maladies Rares, des projets avec certaines filières… 2021 sera l’occasion de construire une feuille de route, en accord avec la dynamique actuelle d’une participation accrue des associations et des personnes concernées au processus de la recherche.

  • Maladies rares 02.07.2021

    DIU – Maladies génétiques : approche transdisciplinaire

    Sous la responsabilité du...
    En savoir plus
  • Maladies rares 02.07.2021

    INVITATION – les 10 ans de l’infrastructure PHENOMIN- 6 Juillet 2021

    Il y a 10...
    En savoir plus